Dire sur l’art





Il bambino*,  ou le regard du portrait 



Il est là, devant moi 

L’œil bleu liquide

Il me dévisage

Il semble me dire

Que fais tu là ?

Tu veux vraiment me voir ?

Et bien, voilà  entre !

Je suis là



J’entre dans le rouge

Tel un Pierrot sorti du nid de l’enfer

Il porte, serrée, sa peluche,

Indissociable

A ne pas lâcher


Il me montre le petit démon impuissant

Qui s’agite et hurle

Mais lui est fermé

Il connaît trop ses cris de l’intérieur.


Il est là, dans sa robe de lune austère

Ebouriffé, comme au réveil

Il me dévisage durement, calmement

Il me dit :

Voilà, tu voulais voir ?

Et bien …Tu as vu



« Dans le regard du portrait-…..- le problème du rapport à soi s’expose et se dénoue dans le regard sans rapport, qui ne se regarde lui même que dans l’exacte mesure où il se peint et ainsi sort de lui-même »  Jean Luc Nancy- Le regard du portrait -  Galilée/Incises- 2000






Mireille Cluzet     sept 2012-09-04




*Il bambino-  Autoportait-  Gerard Beringer 2002- Tempéra sur papier 106x75 Collection Devès